Observation du 06/08/2011

Malgré la pluie persistante toute la journée, nombreux sont les membres de l'association et les visiteurs à être revenus au camping du Lac de Maine. Et les nuages acceptèrent enfin de se retirer pour nous permettre d'observer !

Alors que la nuit n'était pas encore tombée, nous avons commencé par observer la Lune (seul objet visible). Puis rapidement nous avons trouvé Saturne qui se couchait sur l'horizon. A la tombée de la nuit, nous pûmes voir M57 l'anneau de la Lyre, M13 l'amas d'Hercules et quelques étoiles filantes pour les plus chanceux. Notre président ne manqua pas également de présenter les constellations du ciel aux curieux : Cassiopée, La Grande Ourse, Hercule, La Vierge... mais rapidement la couverture nuageuse se remis en place et nous décidâmes de ranger le matériel agressé par l'humidité importante.

Merci à tous, membres de l'association et visiteurs, d'être venus si nombreux et d'avoir "sauvé" la nuit des étoiles 2011 grandement entachée par la météo.

L'éclipse depuis l'île Folégandros

Michelle, membre de Ciel d'Anjou a eu la chance de pouvoir observer l'éclipse du 15 Juin depuis l'île de Folégandros en Grèce. Elle nous a fait parvenir ce petit compte rendu:

Mon intention n'est pas de vous mettre l'eau à la bouche, mais de vous faire partager le spectacle grandiose de l'éclipse de lune auquel nous avons assisté depuis l'île de Folégandros (Cyclades).

Dès 20h50 ici, 19h50 en France, nous avons choisi l'endroit idéal il me semble pour l'observation : depuis une falaise de 200 m Sud-est, surplombant la mer, et j'ai pensé à vous.

La lune est pourpre, ourlée d'une couronne anthracite, ses mers sont brunes. Son reflet dessine sur la mer couleur encre, un chemin orange, ondulant au rythme des vagues. Les oiseaux sont couchés, il n'y a plus un souffle de vent. L'ambiance est indescriptible.

Dès 21h05 le fond du ciel est mauve, grisé, la lune est devenue jaune paille, son reflet sur la mer, argenté.

De 21h20 à 22 h50, notre satellite se trouve grignoté, se transformant en rognon, en haricot, en quartier d'orange pour finir par un mince croissant. Puis elle devient de plus en plus brune, ses mers sont noires. Elle passe de nouveau à l'orange et ressemble à une montgolfière, on pourrait aussi imaginer Mars.

22h55, c'est le noir complet, plus de lune.

Puis à 23h05, la magie opère, une explosion d'étoiles, des milliards de diamants jaillissent au-dessus de ma tête, jamais la Polaire ne m'a parue aussi proche. J'ai beau me hisser sur la pointe des pieds et tendre les bras pour la cueillir (comme les cerises...), en vain...Polaris est si loin !

Soudain, la lune réapparaît, brune, ourlée de pourpre, c'est magnifique ! Puis, tout doucement, l'ombre s'efface et tout reprend progressivement sa place. J'assiste de nouveau à un festival de couleurs !

Devant tant d'immensité, tant de beauté, je me suis sentie une toute petite poussière d'étoile...

15 Juin: Lune éclipsée par les nuages

Nombreux étaient les habitués du club à s'être réunis ce soir là, pour assister à l'éclipse. Munis principalement de jumelles, d'appareils photos et de trépieds, la soirée ne dura pourtant pas longtemps.

La météo fut impitoyable et à aucun moment il ne nous fut permis d'observer le ciel, la couverture nuageuse cachait tout. Les cartes satellites des nuages et des pluies n'indiquaient pas d'amélioration à venir, bien au contraire.

La prochaine séance d'observation aura lieu de 5 Juillet, à l'occasion de la nuit des étoiles.

Observation du 07/06/2011

Les conditions furent particulièrement difficiles, en raison du coucher de soleil tardif et de la faible fenêtre d'observation permise par la météo.

Nous commençâmes par observer la Lune vers 21h, celle-ci nous présentant son premier quartier. Le soleil étant encore présent, peu de détails furent visibles. Nous en profitâmes pour effectuer des manipulations techniques sur les appareils, comme le montage d'un système d'astrophotographie ou l'apprentissage de la mise en station d'une monture équatoriale (qui ne fut pas terminé en raison de la non visibilité de l'étoile polaire).

Ce n'est que vers 23h que l'obscurité fut suffisante pour nous permettre de voir quelques étoiles. Cela commença avec Arcturus, près du Zénith dans le Bouvier, puis l'étoile polaire. Les autres restèrent désespérément masquées par les nuages. Saturne fut brièvement observable mais les nuages se révélèrent de plus en plus envahissants et nous décidâmes de ranger le matériel et reporter l'observation.

Nous nous retrouverons le 15 Juin pour assister à l'éclipse de Lune, en espérant avoir beaucoup de visiteurs!

En attendant vous pouvez consulter la galerie photo de cette observation, en cliquant sur l'image de l'article ou sur ce lien.